La faillite éthique du système de santé

Vendredi le 11 mars dernier, nous avons eu droit à une allocution des plus franche et colorée d’un des cofondateurs du département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval le Dr Fernand Turcotte. Il prétend que notre système de santé se trouve dans une faillite éthique. Cette situation s’avère difficile pour les acteurs du système de santé qui sont de bonne foi, incapable de mettre en doute l’honnêteté des entreprises pharmaceutiques ni des autorités qui leur fournissent les données et les consignes de bonnes pratiques. Les praticiens devraient avoir toutes les informations nécessaires à la mise en place de plans de diagnostics et de traitements efficaces et sécuritaires, ce qui serait loin d’être le cas.

Par exemple, le surdiagnostic du cancer de la prostate représente, selon Dr Turcotte, un des pires mensonges qui existe en santé, car il tue plus de gens que si on laissait la maladie tranquille et invalide des millions d’hommes qui n’auraient pas dû l’être.

« Ce que nous faisons au Québec est important, puisque nous sommes les premiers à mettre en doute le fait que nous n’avons pas les moyens de continuer comme ça. »

Exemple de mensonge : les coûts de la santé explosent à cause des personnes âgées.

Peter Gotzsche appelle à une véritable révolution pour se sortir du marasme actuel :

  • Interdire tout brevet pharmaceutique partout dans le monde
  • Interdire toute étude clinique par des pharmaceutiques
  • Interdire tout marketing sur les médicaments
  • Criminaliser l’inconduite scientifique

Un médecin prudent ne devrait prescrire aucun médicament qui n’a pas été utilisé depuis au moins 4 – 7 ans. Les médecins ne savent pas qu’ils ne peuvent avoir confiance dans les données qu’on leur fournit.

L’exemple du nouveau médicament qui améliore la vie sexuelle des femmes montre bien que les informations importantes ne sont pas du tout transmises honnêtement au public.

Le Québec est-il malade de ses médecins?

Pour y répondre, nous vous invitons à prendre connaissance des propos du Dr Turcotte.