Journal club bioéthique

Le prochain journal club de la session Hiver 2016 sera animé par :

LOUISE RINGUETTE

Étudiante au DESS en bioéthique

Le lundi 18 avril, au Pavillon 7101 Parc, salle 3014-7 (à midi)

DSCN6120

Le dépistage prénatal non effractif :

la curiosité a-t-elle un prix?

Articles en discussion :
Liens Internet :
Questions suggérées pour la discussion :
Le dépistage prénatal non effractif (ou NIPT) porte-t-il atteinte au futur de l’enfant à naître?
À partir de midi
________________________________________________________________

LINE PERREAULT

Finissante la maîtrise en bioéthique sous la supervision de Bryn Williams-Jones

Le mardi 29 mars, au Pavillon 7101 Parc, salle 3103-2 (à midi)

P1010723

Garder l’autodétermination des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer bien au centre des décisions de soins les concernant.

Perspectives éthiques d’un défi clinique complexe

Résumé

Le respect absolu des directives anticipées (DA) émises en prévision d’une inaptitude s’avère un moyen éthique bienfaisant d’assurer l’autodétermination du malade dans un contexte où l’inaptitude des personnes est totale et de courte durée (ex. : cancer en phase terminale). Mais qu’en est-il lorsque la perte des habiletés décisionnelles est graduelle et échelonnée sur une longue période de temps comme c’est le cas des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (MA)? Bien que la déchéance cognitive associée à la MA rend légitime le recours aux DA pour favoriser l’autodétermination de ces malades, se fier uniquement à des souhaits émis verbalement ou par écrit à ses proches ou à son médecin pour orienter les soins en cours d’évolution de la maladie et en fin de vie apparaît éthiquement risqué.

Au Québec, la Loi sur les soins de fin de vie (LSFV) réglemente les droits, l’organisation et l’encadrement des soins palliatifs offerts aux personnes en fin de vie (intégrant l’aide médicale à mourir). Cette loi inclut la création d’un régime de directives médicales anticipées (DMA) qui rend possible le refus anticipé à cinq soins normalement associés à la fin de vie (réanimation cardiorespiratoire, la ventilation assistée, la dialyse, l’alimentation et l’hydratation artificielles) lors de trois situations cliniques précises : 1) en situation de fin de vie, 2) en situation d’atteinte sévère et irréversible des fonctions cognitives (lors d’un état comateux ou végétatif permanent) et 3) lors de toute autre situation d’atteinte sévère et irréversible des fonctions cognitives et sans possibilité d’amélioration (lors d’une démence aux stades avancés). Bien qu’elle donne une valeur contraignante aux directives anticipées de fin de vie dites « médicales », la LSFV ne permet pas à aux personnes atteintes de la MA de fixer en amont de leur inaptitude leur volonté concernant les soins fréquemment associés à la maladie en cours d’évolution de celle-ci alors que le parcours de vie de ces personnes est pourtant marqué d’événements cliniques critiques qui comportent de nombreux enjeux éthiquesAssurer une voix bienfaisante à l’autodétermination des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer tout en considérant le long caractère évolutif de cette maladie, l’atteinte progressive de leurs capacités décisionnelles (1-3) et les limites des personnes desquelles elles dépendent représente un défi de taille.

Articles en discussion :

Perreault L. Les directives anticipées des personnes atteintes d’une démence de type Alzheimer: Comment faire pour bien faire? BioethiqueOnline [En ligne]. 2016 [cité; 5(3). Article disponible : http://bioethiqueonline.ca/5/3

Institut National d’Excellence en Santé et en Services Sociaux (INESSS). Les niveaux d’intervention médicale ─ niveaux de soins. Portrait de la situation et revue de la littérature. Rapport rédigé par Lucy Boothroyd, André Jean, Renée Latulippe, Michel Rossignol et Annie Tessier2015 [cité le 9 oct 2015]. Article disponible via ce lien.

Questions suggérées pour la discussion :

  • Comment faire pour garder l’autodétermination des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer bien au centre des décisions de soins les concernant? L’autodétermination de ces personnes doit–elle prédominer le plan de soin ?
  • Une question de directives anticipées, de planification préalable des soins ou de niveau de soins ?
  • Que faire des enjeux sociaux du soin ?
  • Devrions-nous permettre à ces personnes d’anticiper leur euthanasie ?

________________________________________________________________

WILLIAM NÉRON

Étudiant à la maîtrise en bioéthique sous la supervision de Vardit Ravitsky

Le mercredi 23 mars, au Pavillon 3101 Parc, salle 3014-5 (à midi)

william-1

LA VIABILITÉ ET L’INTERRUPTION TARDIVE DE GROSSESSE : QUELLE PERTINENCE REVÊT LE CRITÈRE DE LA VIABILITÉ FŒTALE?

Résumé :

Près de 30 ans après le jugement Morgentaler c. La Reine invalidant les articles de Code criminel restreignant l’avortement au Canada, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) continue de soulever certaines questions, notamment en ce qui a trait aux avortements dits « tardifs ». La présente discussion s’articulera autour du caractère moralement significatif (ou non) de l’acquisition de la viabilité fœtale dans l’interruption de grossesse.

Articles en discussion : HAWKING, M., « The Viable Violinist », Bioethics, 2015, vol. 30, n 3, p. 1-5. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bioe.12206/full

Questions suggérées pour la discussion :

  1. Est-ce que la viabilité induit une différence morale suffisamment pertinente dans l’interruption de grossesse pour qu’il faille la prendre en considération dans une politique encadrant l’avortement?
  2. Quelles limites peuvent être soulevées face à l’utilisation de la viabilité comme limite à l’avortement?

Pour réserver votre place allez sur ce lien.

________________________________________________________________

Marie Christine Roy

Étudiante à la maîtrise en bioéthique sous la supervision de Vardit Ravitsky

Le lundi 7 mars, au Pavillon 3101 Parc, salle 3014-7

(à partir de midi)

Marie-Christine

Comment les effets épigénétiques intergénérationnels du DDT exigent de reconsidérer son usage pour les générations futures

Résumé

Le DDT est un insecticide interdit entre autres au Canada et aux États-Unis. Il est cependant utilisé dans certaines régions africaines afin de contrôler notamment la propagation de la malaria. On sait depuis plus de 30 ans que le DDT a des effets nocifs sur l’environnement et sur les personnes. Toutefois, des études récentes suggèrent que le DDT aurait des effets épigénétiques intergénérationnels qui affligeraient les générations nées après celles ayant été exposées au DDT.

L’utilisation du DDT soulève non seulement des questions éthiques pour les générations actuelles, mais aussi des questions relatives à la justice intergénérationnelle et à l’autonomie des personnes à naître.

Articles en discussion : Kabasenche, W. P., & Skinner, M. K. (2014). DDT, epigenetic harm, and transgenerational environmental justice. Environ Heal, 13, 62. Lien vers l’article

________________________________________________________________

Le premier journal club de la session Hiver 2016 sera animé par :

Patrick Gogognon, PhD (c.)

doctorant en bioéthique sous la supervision de Béatrice Godard

Le mardi 16 février, au Pavillon 3101 Parc, salle 3103-2

(à partir de midi)

photo

« Promouvoir la justice dans la recherche en santé pour les chercheurs du sud. Discussion des enjeux et défis dans une perspective bioéthique »

 

Résumé :

La recherche en santé mondiale mise en œuvre dans les pays du sud dans le cadre de partenariat nord-sud soulève des défis éthiques considérables pour les équipes de recherche. On peut évoquer notamment l’asymétrie de pouvoir entre les chercheurs du nord et du sud ainsi que ses implications en matière de justice pour ces derniers. Cependant, les mécanismes d’émergence et de manifestation de l’asymétrie de pouvoir, de même que ses implications restent peu documentés dans la recherche en éthique.

Articles en discussion :

Gogognon, P. Godard, B. « Asymétrie de pouvoir dans la recherche en santé mondiale, quels enjeux éthiques ? Une étude pilote auprès de chercheurs au Bénin », Journal International de Bioéthique, JIB numéro, 2015, numéro : pages. (article en cours d’édition) Lien direct ici

Ridde V & Cappelle F, 2011, « La recherche en santé mondiale et les défis des partenariats nord sud », Canadian Journal of Public Health , 102(2) : 152-156. Lien direct ici

paludisme

Voici quelques questions pour débuter nos échanges :

1/ Quelles peuvent être les limites du principe de justice traditionnellement applicable en éthique de la recherche en Amérique du Nord dans la promotion de la justice pour les chercheurs du sud ?

2/ Comment pouvons nous reconnaitre et évaluer les risques susceptibles d’influencer la justice pour les chercheurs dans le contexte de la recherche en santé au sud ?

3/ Est ce que les conditions susceptibles de favoriser des partenariats équitables suggérées dans la littérature (notamment dans le texte numéro 2) vous semblent utiles ? Quelles pourraient être leurs avantages et leurs limites ?

Apportez votre lunch.

Éthiquement votre !

______________________________________________________

bioethique_web

Le Journal club bioéthique poursuivra ses activités à l’hiver 2016 et nous cherchons cinq personnes pour les animer. L’idée de ces rencontres est de permettre aux étudiants en bioéthique de développer une expérience en animation tout en approfondissant des sujets qui les intéressent.

Vous devez simplement choisir un sujet qui intéresse la bioéthique et trouver un ou deux courts articles pertinents (que vous devrez nous remettre au moins une semaine avant l’événement). Pour l’animation vous devez préparer un résumé d’environ 5-10 minutes pour lancer le débat avec quelques questions pertinentes.

Pour réserver une date de présentation, veuillez remplir le Doodle suivant http://doodle.com/poll/8bwkfsts8fheehp6

 

Charles Marsan, président de l’AÉBiUM : charles.marsan@umontreal.ca

Vardit Ravitsky, professeure adjointe : vardit.ravitsky@umontreal.ca

 

Pour voir des exemples de JOURNAL CLUB présentés par le passé :

http://charlesmarsan.com/journalclub/

Publicités