Les vidéos des tables rondes

En mars 2016, deux tables rondes ont été organisées lors desquelles sept auteurs(es) qui ont participé à la rédaction du livre « Enjeux éthiques de la limite des ressources en santé » ont présenté une allocution précisant leur contribution à l’oeuvre.

Vous pouvez consulter le site web du Colloque bioéthique 2013 à https://colloquebioethique.wordpress.com/

Voici les vidéos captées lors de ces deux événements :

Table ronde au café l’Artère, le 11 mars 2016

Jocelyne Saint-Arnaud
Fernand Turcotte
Ghislaine Cleret de Langavant
André-Pierre Contandriopoulos
La période de questions

Table ronde à la Librairie Olivieri, le 16 mars 2016

Jocelyne Saint-Arnaud
Marjolaine Frenette
Joanne Castonguay
Lise Lamothe
Période de questions
Les vidéos des tables rondes

Lettre ouverte

Préserver le Commissaire à la santé et au bien-être comme instance indépendante du Ministère de la Santé

1160547-lors-budget-annonce-jeudi-dernier
PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES PC

Dans son budget le plus récent (2016-2017), le gouvernement du Québec a décidé d’abolir le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) sans faire appel à un débat public. Quelle est la raison officielle? Dans le contexte actuel particulièrement difficile, le budget de 2,5 millions de dollars de l’Organisme a été jugé comme une dépense non nécessaire. En outre, le gouvernement a soutenu que le mandat assumé par le CSBE pourrait être effectué par le Ministère de la Santé et des Services sociaux et l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS).

Créé en 2006 par le ministre de la Santé et l’actuel premier ministre Philippe Couillard, le CSBE se veut une organisation indépendante du Ministère de la Santé et vise à « apporter un éclairage pertinent au débat public et à la prise de décision gouvernementale dans le but de contribuer à l’amélioration de l’état de santé et du bien‑être des Québécoises et Québécois. » Plus spécifiquement, le CSBE possède quatre objectifs visant à promouvoir un engagement démocratique pour ainsi contribuer à ce que les décisions du gouvernement soient prises dans l’intérêt du public : apprécier, consulter, informer et recommander.

Ces quatre objectifs étaient poursuivis par le travail d’une équipe restreinte engagée dans la conduite de recherches rigoureuses fondées à la fois sur des analyses d’experts provenant de différents milieux et sur la participation publique et citoyenne. Durant ses 10 années d’existence, le CSBE a produit un nombre important de rapports évaluant certaines politiques ou encore la performance du système de santé du Québec. Les sujets abordés dans ces rapports sont d’une importance majeure pour la population québécoise, traitant notamment de la procréation assistée, du coût des médicaments, de la qualité des soins primaires ou de la prise en charge des personnes âgées. Récemment, le CSBE a initié l’élaboration d’un rapport tout aussi pertinent, portant sur le système de rémunération des médecins, qui mériterait une analyse indépendante difficilement réalisable ailleurs.

Malgré la pression populaire qui a été exercée dans les grands médias et les médias sociaux, le gouvernement ne semble toujours pas vouloir revenir sur sa décision, ce qui laisse place à d’importantes inquiétudes quant à l’avenir du système de santé au Québec. Dans un contexte où le système de santé québécois subit d’importantes transformations structurelles et évolue dans un climat économiquement difficile, il est aberrant de constater que le gouvernement juge le travail du Commissaire inutile. Qu’en est-il des valeurs de transparence et de responsabilité prônées dans une démocratie comme la nôtre?

Ainsi, constatant :

  • l’importance de la neutralité et de la transparence qui caractérisent le CSBE et de la nécessité d’une institution intégralement indépendante du système politique;
  • le travail considérable et pertinent réalisé par le Commissaire;
  • la place importante qu’accorde le Commissaire à la participation citoyenne;

à l’image même des processus du CSBE, nous en appelons à une participation citoyenne dans le débat afin que la voix de la population et l’indépendance ne disparaissent pas au sein de notre système de santé. Nous vous invitons donc à joindre votre voix à la nôtre et à signer la pétition récemment lancée contre cette abolition non fondée et qui exige le rétablissement du Commissaire à la santé et au bien-être, démontrant ainsi que la neutralité et la transparence sont des valeurs importantes dans notre société.

Pétition : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5947/index.html

Signée par les étudiants et diplômés en bioéthique de l’Université de Montréal :

Aliya Affdal (MSc, candidate au doctorat)

Julie Allard (MSc, candidate au doctorat)

Jean-Christophe Bélisle Pipon (MA, candidat au doctorat)

Victoria Doudenkova (MA, étudiante au doctorat)

Dimitri Dubé Marquis (MSc, diplômé en bioéthique)

Charles Dupras (MSc, candidat au doctorat)

Hazar Haidar, (MA, candidate au doctorat)

Maude Laliberté (MSc, candidate au doctorat)

Marie-Ève Lemoine (MA, étudiante au doctorat)

Charles Marsan (DMV, candidat au doctorat)

William Néron (BA, étudiant à la maîtrise)

Sarah-Émilie Racine-Hamel (MD, étudiante au microprogramme)

Marie-Christine Roy (BSc, étudiante à la maîtrise)

Nathalie Voarino (MA, étudiante au doctorat)

Vardit Ravitsky (PhD, professeure agrégée)

Lettre ouverte – AEBiUM

 

Lettre ouverte

3e COLLOQUE ANNUEL DE L’AÉBIUM

téléchargement

Chers passionnés et passionnées de bioéthique,

Le comité organisateur des activités scientifiques de l’AÉBiUM a le plaisir de vous inviter à participer au 3e Colloque annuel qui aura lieu mardi le 5 avril prochain à partir de 13 h dans la salle 3171-1 du Pavillon 7101 av. du Parc à Montréal.

Une invitée d’honneur

de-Langavant

Ghislaine Cleret de Langavant (commissaire adjointe à l’éthique et à l’appréciation au bureau du Commissaire à la santé et au bien-être).

« La place de l’éthique et de la participation citoyenne dans la décision politique en santé : ici pour rester »

Sept conférences (10 minutes)

  • Jean-Christophe Bélisle-Pipon:

« Dating Patients : Une zone grise tacitement permise aux compagnies pharmaceutiques? »

  • Patrick Gogognon:

« Les enjeux éthiques de la gouvernance implicite de la recherche en santé des populations dans les pays du sud. Une étude exploratoire au Bénin et en Côte d’Ivoire »

  • Hazar Haidar:

« L’autonomie reproductive et la prise de décision autour du Test Prénatal Non Invasif (TPNI): perspectives des couples et des femmes enceintes du Québec et du Liban »

  • Caroline Kilsdonk:

« Les inégalités entre hommes et femmes dans les statistiques sociales et l’emploi : doit-on s’en préoccuper? »

  • Tierry Morel-Laforce:

« Le refus de traitement en procréation assistée – un aperçu de la littérature »

  • William Néron:

« L’interruption de grossesse et la question du foeticide : quelle pertinence pour le critère de la viabilité fœtale? »

  • Nathalie Voarino:

« Stimulations cérébrales : les risques de la neuroamélioration à la lueur du concept de double-usage »

Trois expériences de stages (10 minutes)

  • William Néron

« L’éthique de la recherche : au-delà du respect des normes »

  • Natacha Besançon

« Aventures d’une apprentie clinicienne »

  • Guylaine Martin

« Le stage pour vivre le complexe »

Un pecha kucha (6 min 40 sec)

  • Charles Marsan

« Historique de la notion de conflit d’intérêts en recherche »

 

Vous pouvez consulter les résumés des conférences :

https://aebium.wordpress.com/resumes-du-colloque-2016/

Et le programme de la journée :

https://aebium.wordpress.com/programme/

 

Suite au colloque, tous seront conviés à un 5 à 7 dans l’Agora.

 

Veuillez réserver votre place en vous inscrivant via ce lien.

 

Le comité organisateur des activités scientifiques

Association Étudiante en Bioéthique de l’Université de Montréal

 

 

3e COLLOQUE ANNUEL DE L’AÉBIUM

Table ronde sur les enjeux éthiques en regard de la limite des ressources en santé

 

L’AÉBiUM a plaisir de vous inviter au lancement du livre collectif traitant de bioéthique, lors d’un 5-7 débat (16h30 – 18h30), vendredi le 11 mars prochain au café l’Artère, 7000 avenue du Parc à Montréal.

Animée par Jean-Christophe Bélisle-Pipon les invités seront :

André-Pierre Contandriopoulos

Ghislaine DeLangavant

Jocelyne Saint-Arnaud

Fernand Turcotte

Livre

Vous pouvez consulter le PDF en cliquant sur ce lien.

https://www.eventbrite.ca/e/billets-table-ronde-sur-les-enjeux-ethiques-lies-a-la-limite-des-ressource-en-sante-21836933857

Notez qu’un buffet sera servi et une consommation sera offerte à chaque participant.

Au plaisir de vous retrouver en grand nombre.

Le comité des activités scientifiques de l’AÉBiUM

Table ronde sur les enjeux éthiques en regard de la limite des ressources en santé

Journal club 2016

Le premier journal club de la session Hiver 2016 sera animé par :

PATRICK GOGOGNON, PhD (c.)

doctorant en bioéthique sous la supervision de Béatrice Godard

Le mardi 16 février, au Pavillon 3101 Parc, salle 3103-2

(à partir de midi)

photo

« PROMOUVOIR LA JUSTICE DANS LA RECHERCHE EN SANTÉ POUR LES CHERCHEURS DU SUD. DISCUSSION DES ENJEUX ET DÉFIS DANS UNE PERSPECTIVE BIOÉTHIQUE »

 

Résumé :

La recherche en santé mondiale mise en œuvre dans les pays du sud dans le cadre de partenariat nord-sud soulève des défis éthiques considérables pour les équipes de recherche. On peut évoquer notamment l’asymétrie de pouvoir entre les chercheurs du nord et du sud ainsi que ses implications en matière de justice pour ces derniers. Cependant, les mécanismes d’émergence et de manifestation de l’asymétrie de pouvoir, de même que ses implications restent peu documentés dans la recherche en éthique.

Articles en discussion :

Gogognon, P. Godard, B. « Asymétrie de pouvoir dans la recherche en santé mondiale, quels enjeux éthiques ? Une étude pilote auprès de chercheurs au Bénin », Journal International de Bioéthique, JIB numéro, 2015, numéro : pages. (article en cours d’édition) Lien direct ici

Ridde V & Cappelle F, 2011, « La recherche en santé mondiale et les défis des partenariats nord sud », Canadian Journal of Public Health , 102(2) : 152-156. Lien direct ici

paludisme

Questions suggérées pour la discussion :

1/ Quelles peuvent être les limites du principe de justice traditionnellement applicable en éthique de la recherche en Amérique du Nord dans la promotion de la justice pour les chercheurs du sud ?

2/ Comment pouvons nous reconnaitre et évaluer les risques susceptibles d’influencer la justice pour les chercheurs dans le contexte de la recherche en santé au sud ?

3/ Est ce que les conditions susceptibles de favoriser des partenariats équitables suggérées dans la littérature (notamment dans le texte numéro 2) vous semblent utiles ? Quelles pourraient être leurs avantages et leurs limites ?

Apportez votre lunch.

Éthiquement votre !

Journal club 2016

Neuroéthique

Conférence sur l’amélioration morale

Dans le cadre des ateliers de la bioéthique,
l’axe Éthique et santé du CRÉ reçevait
Veljko Dubljević
(IRCM & McGill University)

À l’École de Santé Publique
de l’Université de Montréal
le 27 janvier 2016

Sa présentation est intitulée:

Can neuroscience enhance our moral sense?
A critical analysis of the moral enhancement
debate based on integrative cognitive
neuroscience models of moral judgment.

Résumé :

A debate has surfaced regarding whether different forms of neuroscience interventions (e.g., pharmacological, neuro-stimulation, genetic) could lead to “moral enhancement”, i.e., make humans more moral. This presentation will focus on reviewing available evidence on neuro-technologies that could serve as tools of ‘moral enhancement’. Furthermore, it will discuss models of moral judgment and their implications for the specific target of intervention (cognition, volition or affect) in ‘moral enhancement’.

Bio:

Veljko Dubljevic Ph.D.,D.Phil., is a Banting Postdoctoral Fellow in the Neuroethics research unit at IRCM and McGill University in Montreal. He obtained a PhD in political science (University of Belgrade), and after studying bioethics, philosophy and neuroscience (University of Tübingen), he obtained a doctorate in philosophy (University of Stuttgart). His primary research focuses on ethics of neuroscience and technology, and neuroscience of ethics. He has over 30 publications in moral, legal and political philosophy and in neuroethics. He is also engaged in the activities of the International Neuroethics Society and serves as a member of it’s Communications Committee. He is editing a volume (together with Fabrice Jotterand) ‘Cognitive Enhancement: Ethical and Policy Implications in International Perspectives’ (In Press, Oxford University Press). Finally, he is currently the managing editor and inaugural co-editor of the Springer Book Series ‘Advances in Neuroethics’ (http://www.springer.com/series/14360)

Neuroéthique

COLLOQUES à l’hiver 2016

Chers étudiants et chères étudiantes en bioéthique, au début de l’année 2016, quatre activités scientifiques seront organisées de manière à ce que vous puissiez y présenter vos réflexions et travaux en bioéthique ou simplement assister.

1) 11e colloque annuel de l’AÉÉSPUM

L’AÉÉSPUM vous invite à son 11e colloque annuel qui aura lieu le mardi 9 février 2016. Le thème du colloque sera « Impacts de la santé publique : de la recherche à l’intervention » et s’adresse aux étudiantes et étudiants de toutes les universités québécoises.

La date limite de l’appel aux communications est le 31 décembre prochain. Si vous souhaitez présenter votre projet de recherche ou votre expérience de stage lors de ce colloque, ou pour toute autre information sur celui-ci, vous pouvez consulter le site web suivant : www.2016.colloqueaeespum.ca

2) Colloque santé 2.0

Sous le thème de la santé numérique, ce colloque soulève des enjeux d’actualité au sein des réseaux de santé. Les technologies de l’information et des communications transformeront les processus et les épisodes de soins, la collaboration entre professionnels ainsi que le partenariat patient-professionnel.

Les étudiants en pharmacie ont montré leur intérêt d’avoir des participants en bioéthique afin d’enrichir cette réflexion. Ce colloque aura lieu le samedi 13 février au Pavillon Claire Mc Nicoll. Pour de plus amples informations, consultez leur site web:

https://colloquesantenumerique.wordpress.com/a-propos-du-colloque/

3) colloque bioéthique de l’AÉBiUM

Cette année, l’AÉBiUM organise son colloque bioéthique le mardi 5 avril, durant la semaine nationale de l’éthique en santé de la Société Canadienne de Bioéthique et sera ouverte aux autres étudiants québécois versés en bioéthique. Nous allons lancer un appel à contribution au cours du mois de janvier prochain.

Si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à : assobioethique@gmail.com.

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Le comité événements scientifiques de l’AÉBiUM

COLLOQUES à l’hiver 2016